Il est 7h30, un réveil sonne, on est déjà bien rodé, petit dej, sac, chaussures et ski. En voiture Simone! On part pour le Vermillon peak, le temps est magnifique et le risque d’avalanche modéré pour cette course. Arrivé à 15 min du départ, on se retrouve face a une barrière barrant la route et un casque jaune qui nous dit que la route ne sera pas ouverte avant 2 heures a cause d’une avalanche qui barre la route. Changement de plan, on part finalement pour le surprise pass, une course à Lake louise qu’on avait aussi repérer.. Enfin peut être pas assez, ça fait 1 heures qu’on marche et on à pas pris un mètre de dénivelée. On doit pas faire le bon tour de montagne, on regarde la carte malabar du téléphone, on est effectivement pas sur le bon chemins. 1 heure et un demi tour plus tard on retrouve le bon chemin. Décidément on en fait des demi tours. On sort de la foret il nous reste encore 300m de dénivelés et il est déjà 13 heures il fait bon, trop bon. On se pose des questions sur la stabilité du manteau neigeux. Est qu’on continue, il faut traverser sous une pente sud ouest bien ensoleillé et chargé. On s’arrête pour redescendre. Quelques instant plus tard une avalanche se déclenche plus haut sans bruits mais pas sans impacts, tout les couloirs d’avalanches traversées sont partie. On reste ébahie par l’ampleur de l’avalanche et redescendons par la foret où l’on trouve de très bon passages tout de même. En redescendant un helico survol la montagne, quelques instant plus tard on rencontre les ski patrols venue nous chercher, on s’attend à prendre perpette mais en fait ils voulaient simplement s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres personnes sur l’itinéraire. Apres avoir discuter avec eux, on se dit qu’ils étaient vraiment cool et surtout très efficace. De retour a l’auberge on savoure notre retour par un bon repas à l’auberge. Il est 7h30, un réveil sonne, on est déjà bien rodé, petit dej, sac, chaussures et ski. En voiture Simone! On part pour le Vermillon peak, le temps est magnifique et le risque d’avalanche modéré pour cette course. Arrivé à 15 min du départ, on se retrouve face a une barrière barrant la route et un casque jaune qui nous dit que la route ne sera pas ouverte avant 2 heures a cause d’une avalanche qui barre la route. Changement de plan, on part finalement pour le surprise pass, une course à Lake louise qu’on avait aussi repérer.. Enfin peut être pas assez, ça fait 1 heures qu’on marche et on à pas pris un mètre de dénivelée. On doit pas faire le bon tour de montagne, on regarde la carte malabar du téléphone, on est effectivement pas sur le bon chemins. 1 heure et un demi tour plus tard on retrouve le bon chemin. Décidément on en fait des demi tours. On sort de la foret il nous reste encore 300m de dénivelés et il est déjà 13 heures il fait bon, trop bon. On se pose des questions sur la stabilité du manteau neigeux. Est qu’on continue, il faut traverser sous une pente sud ouest bien ensoleillé et chargé. On s’arrête pour redescendre. Quelques instant plus tard une avalanche se déclenche plus haut sans bruits mais pas sans impacts, tout les couloirs d’avalanches traversées sont partie. On reste ébahie par l’ampleur de l’avalanche et redescendons par la foret où l’on trouve de très bon passages tout de même. En redescendant un helico survol la montagne, quelques instant plus tard on rencontre les ski patrols venue nous chercher, on s’attend à prendre perpette mais en fait ils voulaient simplement s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres personnes sur l’itinéraire. Apres avoir discuter avec eux, on se dit qu’ils étaient vraiment cool et surtout très efficace. De retour a l’auberge on savoure notre retour par un bon repas à l’auberge. Il est 7h30, un réveil sonne, on est déjà bien rodé, petit dej, sac, chaussures et ski. En voiture Simone! On part pour le Vermillon peak, le temps est magnifique et le risque d’avalanche modéré pour cette course. Arrivé à 15 min du départ, on se retrouve face a une barrière barrant la route et un casque jaune qui nous dit que la route ne sera pas ouverte avant 2 heures a cause d’une avalanche qui barre la route. Changement de plan, on part finalement pour le surprise pass, une course à Lake louise qu’on avait aussi repérer.. Enfin peut être pas assez, ça fait 1 heures qu’on marche et on à pas pris un mètre de dénivelée. On doit pas faire le bon tour de montagne, on regarde la carte malabar du téléphone, on est effectivement pas sur le bon chemins. 1 heure et un demi tour plus tard on retrouve le bon chemin. Décidément on en fait des demi tours. On sort de la foret il nous reste encore 300m de dénivelés et il est déjà 13 heures il fait bon, trop bon. On se pose des questions sur la stabilité du manteau neigeux. Est qu’on continue, il faut traverser sous une pente sud ouest bien ensoleillé et chargé. On s’arrête pour redescendre. Quelques instant plus tard une avalanche se déclenche plus haut sans bruits mais pas sans impacts, tout les couloirs d’avalanches traversées sont partie. On reste ébahie par l’ampleur de l’avalanche et redescendons par la foret où l’on trouve de très bon passages tout de même. En redescendant un helico survol la montagne, quelques instant plus tard on rencontre les ski patrols venue nous chercher, on s’attend à prendre perpette mais en fait ils voulaient simplement s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres personnes sur l’itinéraire. Apres avoir discuter avec eux, on se dit qu’ils étaient vraiment cool et surtout très efficace. De retour a l’auberge on savoure notre retour par un bon repas à l’auberge. Il est 7h30, un réveil sonne, on est déjà bien rodé, petit dej, sac, chaussures et ski. En voiture Simone! On part pour le Vermillon peak, le temps est magnifique et le risque d’avalanche modéré pour cette course. Arrivé à 15 min du départ, on se retrouve face a une barrière barrant la route et un casque jaune qui nous dit que la route ne sera pas ouverte avant 2 heures a cause d’une avalanche qui barre la route. Changement de plan, on part finalement pour le surprise pass, une course à Lake louise qu’on avait aussi repérer.. Enfin peut être pas assez, ça fait 1 heures qu’on marche et on à pas pris un mètre de dénivelée. On doit pas faire le bon tour de montagne, on regarde la carte malabar du téléphone, on est effectivement pas sur le bon chemins. 1 heure et un demi tour plus tard on retrouve le bon chemin. Décidément on en fait des demi tours. On sort de la foret il nous reste encore 300m de dénivelés et il est déjà 13 heures il fait bon, trop bon. On se pose des questions sur la stabilité du manteau neigeux. Est qu’on continue, il faut traverser sous une pente sud ouest bien ensoleillé et chargé. On s’arrête pour redescendre. Quelques instant plus tard une avalanche se déclenche plus haut sans bruits mais pas sans impacts, tout les couloirs d’avalanches traversées sont partie. On reste ébahie par l’ampleur de l’avalanche et redescendons par la foret où l’on trouve de très bon passages tout de même. En redescendant un helico survol la montagne, quelques instant plus tard on rencontre les ski patrols venue nous chercher, on s’attend à prendre perpette mais en fait ils voulaient simplement s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres personnes sur l’itinéraire. Apres avoir discuter avec eux, on se dit qu’ils étaient vraiment cool et surtout très efficace. De retour a l’auberge on savoure notre retour par un bon repas à l’auberge.

Il est 7h30, un réveil sonne, on est déjà bien rodé, petit dej, sac, chaussures et ski. En voiture Simone! On part pour le Vermillon peak, le temps est magnifique et le risque d’avalanche modéré pour cette course. Arrivé à 15 min du départ, on se retrouve face a une barrière barrant la route et un casque jaune qui nous dit que la route ne sera pas ouverte avant 2 heures a cause d’une avalanche qui barre la route. Changement de plan, on part finalement pour le surprise pass, une course à Lake louise qu’on avait aussi repérer.. Enfin peut être pas assez, ça fait 1 heures qu’on marche et on à pas pris un mètre de dénivelée. On doit pas faire le bon tour de montagne, on regarde la carte malabar du téléphone, on est effectivement pas sur le bon chemins. 1 heure et un demi tour plus tard on retrouve le bon chemin. Décidément on en fait des demi tours. On sort de la foret il nous reste encore 300m de dénivelés et il est déjà 13 heures il fait bon, trop bon. On se pose des questions sur la stabilité du manteau neigeux. Est qu’on continue, il faut traverser sous une pente sud ouest bien ensoleillé et chargé. On s’arrête pour redescendre. Quelques instant plus tard une avalanche se déclenche plus haut sans bruits mais pas sans impacts, tout les couloirs d’avalanches traversées sont partie. On reste ébahie par l’ampleur de l’avalanche et redescendons par la foret où l’on trouve de très bon passages tout de même. En redescendant un helico survol la montagne, quelques instant plus tard on rencontre les ski patrols venue nous chercher, on s’attend à prendre perpette mais en fait ils voulaient simplement s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres personnes sur l’itinéraire. Apres avoir discuter avec eux, on se dit qu’ils étaient vraiment cool et surtout très efficace. De retour a l’auberge on savoure notre retour par un bon repas à l’auberge.