Après une 1er nuit fraiche où nos duvets ont gelés, nous somme repartie pour notre prochain bivouac à coté du glacier Blanc sous la Barre des Ecrins.
Nous y trouvons un bivouac grand luxe avec parquet flottant, terrasse, coin cuisine, espace de rangement et une vue magnifique sur la Barre des Ecrins. Arrivé très tôt nous devons nous protégé du soleil ( la montre indique 42°C ) en nous protégeant comme nous pouvons et en buvant du Pastis pour évité la déshydratation ;-)  Après une 1er nuit fraiche où nos duvets ont gelés, nous somme repartie pour notre prochain bivouac à coté du glacier Blanc sous la Barre des Ecrins.
Nous y trouvons un bivouac grand luxe avec parquet flottant, terrasse, coin cuisine, espace de rangement et une vue magnifique sur la Barre des Ecrins. Arrivé très tôt nous devons nous protégé du soleil ( la montre indique 42°C ) en nous protégeant comme nous pouvons et en buvant du Pastis pour évité la déshydratation ;-)  Après une 1er nuit fraiche où nos duvets ont gelés, nous somme repartie pour notre prochain bivouac à coté du glacier Blanc sous la Barre des Ecrins.
Nous y trouvons un bivouac grand luxe avec parquet flottant, terrasse, coin cuisine, espace de rangement et une vue magnifique sur la Barre des Ecrins. Arrivé très tôt nous devons nous protégé du soleil ( la montre indique 42°C ) en nous protégeant comme nous pouvons et en buvant du Pastis pour évité la déshydratation ;-) 

Après une 1er nuit fraiche où nos duvets ont gelés, nous somme repartie pour notre prochain bivouac à coté du glacier Blanc sous la Barre des Ecrins.

Nous y trouvons un bivouac grand luxe avec parquet flottant, terrasse, coin cuisine, espace de rangement et une vue magnifique sur la Barre des Ecrins. Arrivé très tôt nous devons nous protégé du soleil ( la montre indique 42°C ) en nous protégeant comme nous pouvons et en buvant du Pastis pour évité la déshydratation ;-) 

Sur la route de Roche Faurio nous installons notre premier bivouac après une petite marche de 1h30. Nous choisissons la meilleurs place avec les plus gros mures et vue magnifique sur le Mt Pelvoux.
L’eau du ruisseau est fraiche elle sera parfaite pour le Pastis. Sur la route de Roche Faurio nous installons notre premier bivouac après une petite marche de 1h30. Nous choisissons la meilleurs place avec les plus gros mures et vue magnifique sur le Mt Pelvoux.
L’eau du ruisseau est fraiche elle sera parfaite pour le Pastis.

Sur la route de Roche Faurio nous installons notre premier bivouac après une petite marche de 1h30. Nous choisissons la meilleurs place avec les plus gros mures et vue magnifique sur le Mt Pelvoux.

L’eau du ruisseau est fraiche elle sera parfaite pour le Pastis.

On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent! On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.
Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.
Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent!

On est vendredi 18 mai. Le temps de ces deux dernière semaines a été estival et n’a évidement pas épargné le manteau neigeux ici, ni même de l’autre côté de la frontière, en suisse et plus précisément au col du grand St Bernard où nous avons décidé malgré tout de passé ce weekend Pascal.

Heureusement, dès notre arrivé le manteaux neigeux c’est garnie d’une bonne quarantaine de centimètre localement et le soleil s’est montré la plus grande partie de notre séjour.

Toute cette neige, ce soleil et la bonne ambiance que tout le monde à apporté ont été les ingrédients de ce weekend superbe..Comme souvent!

Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 
Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.
Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui. Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 
Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.
Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui. Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 
Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.
Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui. Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 
Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.
Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui. Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 
Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.
Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui. Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 
Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.
Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui.

Fin du trip sur la cote ouest du canada. Nous en garderons de bon souvenir et une envie de revenir. 

Notre passage à Calgary ne restera pas l’un de nos meilleurs souvenir néanmoins, nous avons eu à coeur de manger dans la même tour où une scène du film Rastarockett à été tournée. L’auberge de jeunesse où nous somme resté 2 jours ne payait pas de mine en apparence mais était très conviviale et bien organisé. Le reste de la ville est très banale, le tout rangé en Square. On peut tout de même y dénicher quelques bon bar et “restaurent”.

Pour rejoindre l’aéroport nous avons préféré prendre un taxi pour ne pas galèrer avec nos deux paires de ski chacun et sac en soute et cabine. Le taxi qui est venue nous chercher n’aura jamais vue sont taxi autant remplie; les 8 paires de ski au milieu du sol au plafond jusqu’au tableau de bord, Will et Raph sur les sièges arrière avec leurs sac sur les genoux et Petit Louise dans un siège dans le coffre avec tout le reste des sac sur lui.

Edelweiss

Sommet de l’Arcalo

Source de l’eau froide

En direction du col cherel

Arrivé à la cabane de l’eau froide sous de belles éclaircies. Il reste plus qu’à casser la croûte et boire un petit café avant que la pluie arrive.

Autour de l’Arcalod